The House That Jack Built

États-Unis, années 70. Nous suivons le très brillant Jack à travers cinq incidents et découvrons les meurtres qui vont marquer son parcours de tueur en série. L’histoire est vécue du point de vue de Jack. Il considère chaque meurtre comme une œuvre d’art en soi. Alors que l’ultime et inévitable intervention de la police ne cesse de se rapprocher (ce qui exaspère Jack et lui met la pression) il décide - contrairement à toute logique - de prendre de plus en plus de risques. Tout au long du film, nous découvrons les descriptions de Jack sur sa situation personnelle, ses problèmes et ses pensées à travers sa conversation avec un inconnu, Verge. Un mélange grotesque de sophismes, d’apitoiement presque enfantin sur soi et d'explications détaillées sur les manœuvres dangereuses et difficiles de Jack..

Liste de tous les liens en streaming:

COMMENTAIRES:

 

philosophie: '' peut-on faire plus mauvais?"

 

Exemple méme d'une équipe s'ayant lancé sans méme revoir le premier pour son ambiance. S'ils s'étaient mis dans les oreilles la BO complete des trois films dont celui ci ( qui sont magistrales ) ils auraient sans doute été mieux inspirés. Deux niveaux : beau travail sur les décors et costumes quand à l'équipe dialogues et scénario : des incompétents de premieres qui ont plombé une planche à billet.

 

Bon il y a une suite de prévue, ça ce passe comment ?!!

 
Post a Reply